Studio Sechen - MiG-21 Fishbed

photo courtesy Stephen Kilvington • www.airliners.net

MiG-21 Fishbed

S’il devait exister un symbole de l’unité militaire du Pacte de Varsovie, le MiG-21 serait celui-là, à l’image du F-16 aujourd’hui dans les pays de l’OTAN. Plus encore, il fut largement vendu aux pays dits non-alignés. Pour comprendre l’ampleur du phénomène, voici une liste non exhaustive des pays concernés : URSS (puis l’Ukraine, la Bielorussie...), Pologne, Hongrie, Tchécoslovaquie, RDA, Roumanie, Yougoslavie (puis ses diverses républiques), Bulgarie, Cuba, Egypte, Libye, Mozambique, Inde, Chine, Corée du Nord, Bangladesh, Viêt-Nam, Syrie, Irak, Finlande, Algérie, Guinée, Somalie, Yémen du Nord et du Sud, Ethiopie, Afghanistan, Mongolie, Laos, Madagascar, Soudan, Burkina Faso, Indonésie, Angola, Nigéria, Ouganda, Cambodge… soit plus de 10 000 exemplaires produits sans parler des productions sous licences chinoises et indiennes.

De cette manière, et alors que les deux grandes puissances ne se sont jamais affrontées directement, le MiG-21 fut confronté à nombre d’appareils occidentaux. D’abord durant la guerre du Viêt-Nam face aux Phantom et autres Thunderchief américains. Depuis, dans le cadre des oppositions au Proche-Orient, il retrouve des avions français et américains en service dans l’armée de l’air israélienne, Mirage III, Phantom, F-15 ou F-16.

Anecdote intéressante de la guerre Iran-Irak entre 1981 et 1988, alors que l’Irak était allié des occidentaux contre l’Iran islamiste, ce sont des Mig-21 irakiens qui s’opposèrent aux F-14 Tomcat iraniens, obtenus du temps du shah, avant 1979. Aujourd’hui, il intègre les collections de Warbirds aux côtés des « ventilateurs » de la Seconde Guerre mondiale.

retour à la liste >>